Transactions immoblières à Genève : à qui s’adresser ?

Transactions immoblières à Genève

Pour vendre, acheter ou louer un bien immobilier, mieux vaut faire appel à un professionnel du secteur. Mais lequel choisir : notaire, agent ou chasseur immobilier ? Vous hésitez ? Le recours à une agence immobilière vous offrira de nombreux avantages. Mais lesquels ?

Quels sont les différents experts en transactions immobilières ?

transaction immobilière

Il existe de nombreux acteurs dans le secteur. L’agent immobilier est le plus connu. Il a pour mission principale d’aider un vendeur ou un bailleur à vendre ou louer son bien à bon prix, de dénicher une maison conforme aux exigences de l’acheteur ou du locataire. Pour trouver une bonne affaire, il est vivement conseillé de contacter une Agence immobilière à Genève

Le coach immobilier vous accompagne dans les démarches de votre transaction immobilière. En revanche il ne joue pas le rôle d’intermédiaire, donc il ne fait pas de recherche à votre place. Le notaire peut aussi vous aider dans la réalisation de vos transactions immobilières. C’est un professionnel de loi qui est apte à vous fournir de conseils juridiques. Puisqu’il a accès à une base complète des prix des transactions dans toute la France, l’estimation est plus fiable. Enfin, pour acquérir un logement, vous pouvez aussi faire appel à un chasseur immobilier. Contrairement aux agents immobiliers, ils ne possèdent pas de portefeuille. Donc, la recherche peut prendre plus de temps.

Quels sont les avantages de s’adresser à une agence immobilière ?

Certes, le recours à une Agence immobilière à Genève présente des avantages indéniables. En effet, cette option offre un gain de temps considérable aux clients. Eh oui, l’agent dispose d’un important réseau de vendeurs et d’acheteurs. Ce qui peut accélérer la procédure : vendre ou acheter un bien au plus vite. Le locataire peut aussi éviter certaines difficultés en faisant appel à ses services. De même, ce spécialiste est en mesure de vous fournir des conseils et des accompagnements spécifiques afin de vous garantir une transaction sécurisée.

Pour le vendeur, il peut estimer votre maison à sa juste valeur grâce à son expertise et à sa connaissance du marché et vous apporter son aide pour la valoriser. Dans le cadre d’un achat, il est le mieux placé pour évaluer les travaux à effectuer. Il peut alors de vous donner une approximation de la somme nécessaire pour la remise à neuf ou aux normes du logement.

Quels sont les frais liés à une transaction immobilière?

Dans le cadre d’un achat immobilier, le budget doit comprendre d’autres charges à part le prix du bien. Les frais de notaire ou frais d’acquisition sont effectivement à la charge de l’acheteur. Ils sont estimés entre 7 à 8% du coût du logement ancien et entre 2 à 3% pour le neuf. Ces frais incluent les droits de mutation ou taxe de publicité foncière ainsi que les émoluments du notaire.

Si vous avez fait appel à une agence immobilière, les commissions d’agence représentent une somme non négligeable. Et il faudrait également ajouter les impôts locaux, les charges de copropriété et le coût du crédit (si vous avez souscrit un prêt immobilier pour financer l’acquisition).

Et si votre dette est supérieure à la valeur du bien ?

L’achat d’un logement est généralement un bon investissement à long terme car un bien immobilier a l’avantage de prendre de la valeur sur une période donnée. Malheureusement, il arrive que le bien se déprécie en raison de plusieurs raisons. Vous pourriez donc vous retrouver dans une situation délicate où vous devez plus que la valeur réelle de la maison.

Vous pourriez choisir l’option d’attendre que le marché s’améliore avant de mettre votre maison en vente pour obtenir une meilleure valeur. Malheureusement, une telle opportunité ne se présente pas toujours et si elle se présente, alors vous finissez par attendre pendant plusieurs années, ce qui peut être frustrant. Y a-t-il de meilleures options ?

Il existe de nombreuses options que vous pouvez envisager pour vous assurer de tirer le meilleur parti d’une telle situation.

1. Vente à découvert

La vente à découvert implique de prouver à un prêteur donné votre incapacité à régler vos frais hypothécaires mensuels et donc de lui demander d’approuver la vente qui est normalement inférieure au solde hypothécaire existant.

Dans le cas où la vente à découvert se réalise, alors le prêteur annulera le solde en attente. Le processus de vente à découvert peut parfois être compliqué et imprévisible parce que les prêteurs visent également à faire des profits. Cela conduit souvent à un processus infructueux, même si vous et le prêteur parvenez à un accord. Il est important de noter que le fait d’inscrire votre propriété comme une vente à découvert ne garantit pas son acceptation par le prêteur. Une autre retombée à considérer est l’effet que le processus aura sur votre pointage de crédit donc vous empêcher d’obtenir un prêt dans un avenir prévisible.

2. Forclusion

La forclusion devrait être votre dernier recours et seulement envisagée lorsque vous n’avez pas d’autre choix. La forclusion implique que votre prêteur a un droit sur votre maison en raison du non-règlement des paiements en souffrance. Le processus implique l’expulsion alors que votre score de crédit frappe les rochers rendant très difficile l’acquisition d’un prêt immobilier pour une période pouvant aller jusqu’à 7 ans.

3. Inscription de la maison en utilisant une agence immobilière

Une autre option consiste à inscrire votre maison auprès d’une agence immobilière bien que cela puisse prendre du temps avant d’obtenir un acheteur potentiel. Cette option présente deux inconvénients, le premier étant que vous ne pourrez pas générer la somme d’argent que vous devez sur votre maison. Un autre inconvénient est que vous êtes tenu de maintenir la maison en bon état en effectuant des réparations et des remodelages, ce qui peut être coûteux. Si vous parvenez à trouver un acheteur, vous devrez alors dégager des paiements en termes de frais d’agent s’élevant généralement à 6 % de la vente totale.

4. Vendre à un acheteur direct

Vendre directement à un acheteur est rapide et souvent facile lorsque vous devez vendre une maison dans de telles conditions. Vous pouvez éviter les longues procédures en parvenant à un accord avec l’acheteur et en concluant ainsi la vente de votre maison dans les 7 jours. L’avantage de cette option est qu’il n’y a pas de commissions ni de réparations à effectuer. Un acheteur fiable sera généralement chargé de couvrir tous les coûts connexes, y compris les réparations et les frais de clôture.

5. Processus de vente à un acheteur au comptant

Vous pouvez commencer par contacter l’acheteur en fournissant quelques informations de base sur votre maison puis attendre les réactions pour rencontrer un acheteur professionnel concernant le transfert de propriété. Habituellement, les acheteurs en espèces voudront votre maison en l’état et cela peut être une bonne chose car vous n’aurez pas à acheter pour des réparations coûteuses. Nous avons demandé à Richard Statham avec Sell My Home Fast NYC, acheteurs en espèces dans le Bronx, quelles sont les questions à poser lors d’une transaction en espèces.

“Lorsque vous allez dans une transaction en espèces pour votre maison, il est important de s’assurer que l’acheteur d’abord a l’argent pour effectivement clôturer. Assurez-vous que vous pouvez voir la preuve des fonds avant de commencer les négociations. Ensuite, assurez-vous qu’il dépose une somme importante en guise d’arrhes. S’il doit se retirer de la maison, vous devez être au moins couvert financièrement. C’est également un excellent outil pour aider à décourager les grossistes.”

Si vous voulez vendre votre maison mais que vous avez l’impression d’être trop en retard, rappelez-vous simplement que vous avez des options. Assurez-vous de faire vos recherches avant de choisir votre plan d’action.

Comment vendre ou louer un bien immobilier en toute sécurité ?
Selon quels critères choisir une bonne entreprise de déménagement ?