Le métier de courtier en prêt immobilier est un métier d’avenir !

A la fin de l’année 2016, après la modification de la loi Lagarde, le changement de banque, dans le but de gagner un taux d’emprunt le plus bas, devient possible. Le nombre de demandes de prêt dans les banques a soudainement augmenté. De ce fait, le métier de courtier en prêt immobilier est à son apogée. Beaucoup de débiteurs recherchent de l’aide en courtage immobilier pour trouver un créditeur qui valide leurs dossiers pour solliciter un prêt.

La fonction du courtier

La première activité du courtier en crédit immobilier c’est de faire la passerelle entre l’établissement de crédit et l’emprunteur. Ses services tournent alors autour du crédit immobilier (emprunt, négociation du taux, etc.). Il négocie à la place de son client, le taux d’emprunt le plus bas possible auprès du créditeur. Il aide son client pour la création de son dossier pour solliciter un crédit. Il recherchera, selon le cas du dossier du débiteur, la banque qui pourra accepter la demande de prêt.

Devenir courtier immobilier

Une formation est requise pour exercer le métier de courtage immobilier. Cela a pour but de résoudre les problèmes de refus de demande d’emprunt de certains débiteurs. Pour le diplôme, il faudra au minimum obtenir un Bac +2 orienté banque et finance ou négociation et relation client (NRC). Pour mettre les chances de son côté et se faire facilement recruter par une agence de courtage, réaliser une étude dans les écoles supérieures de commerce célèbre est très importante. Mis à part les diplômes, le courtier doit obligatoirement s’inscrire à l’ORIAS, mais aussi devenir intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement (OBSP). Il pourra par la suite travailler dans une agence de courtage ou ouvrir lui-même son propre cabinet.

Le profil requis pour exercer le métier

Mis à part le niveau d’étude, le métier de courtage requiert certaines maîtrises indispensables. Vu son travail d’intermédiaire entre son client et un financeur, il devra d’un côté être persuasif pour que le débiteur accepte ses services, et de l’autre côté maîtriser les bases de la négociation auprès des créditeur immobilier. Pour réaliser ce dernier, il a pour obligation de connaitre les différentes techniques d’emprunt utilisé par les banques ainsi que les lois applicables pour l’obtention d’un crédit. Il devra également se mettre à jour sur l’évolution de son marché, afin de suivre la norme applicable pour son travail sur le plan technique et également juridique.

Comment bien choisir son constructeur de maisons ?
Quelles missions sont-elles confiées à un promoteur immobilier ?